Galerie d'illustrations et de planches originales de bande dessinée à Paris
 

Muñoz

photomunoz.jpgJosé Muñoz est né en 1941 à Buenos Aires (Argentine).
Dès l'âge de douze ans, il s'initie à l'histoire de l'art et à diverses disciplines artistiques avec le sculpteur Humberto Cerantonio, et pratique avec lui le théâtre de marionnettes dans les faubourgs de Buenos Aires.
Il vit alors de petits boulots et suit parallèlement et à l'insu de son premier maître les cours d'Alberto Breccia à l'Ecole panaméricaine d'Art, où enseignait peu de temps auparavant Hugo Pratt. A quinze ans Muñoz devient l'assistant du dessinateur Solano-Lopez. Pratt, son influence majeure de l'époque l'engage en 1963 pour dessiner Precinto 56, détective New Yorkais.
Muñoz quitte l'Argentine en 1972, et fait la connaissance en Espagne de Carlos Sampayo, Argentin lui aussi, grand amateur de poésie et de littérature, qui travaille alors dans la publicité. José Muñoz dessine à cette époque pour les comics populaires anglais. Suivra une longue et fructueuse collaboration entre les deux hommes. En 1975 naît Alack Sinner, et (A Suivre) publie dès 1979 Le Bar à Joe, deux séries qui font vivre un New-York sombre et presque irréel, un New-York qu'ils ne visiteront pourtant qu'en 1981. En 1983, les deux auteurs évoqueront l'histoire de l'Argentine avec Sudor Sudaca. Puis viendront Nicaragua (1986), Billie Holiday (1990). Parfois infidèle à son ami et scénariste, José Muñoz a également mis en images les récits de Jérôme Charyn, Prado, et plus récemment Picouly (Retour de flammes).
Son trait tour à tour fragile et sombre, ses cadrages qui flirtent soudainement avec l'abstraction et une poésie peu commune dans la narration font de José Muñoz un des maîtres incontestés de la Bande Dessinée.
En 2007, Il obtient le Grand Prix de la Ville D'Angoulême pour l'ensemble de son oeuvre.
José Muñoz vit actuellement à Paris.